Mes débuts avec Mandriva

Pour essayer de changer un peu, j’ai voulu tester une autre distribution grand public, Mandriva. Sous linux depuis 2006 , je me débrouille pas trop mal sans non plus être un expert de la ligne de commande. Ni gros geek , ni Mr Michu, juste entre les deux. 😉

L’installation :

Rien de bien compliqué, c’est aussi simple qu’ubuntu. L’outil de partitionnement est peut être un poil moins facile d’accès mais c’est très subjectif. La création des comptes root et utilisateur normal se font au premier boot. Tout s’est fait très rapidement car il n’y a pas de paquets téléchargés pendant l’installation.

 

Au 1er démarrage :

Après la création des comptes, on va choisir le gestionnaire d’effets Compiz fusion ou murrine. J’ai choisis compiz et les effets 3d sont actifs dès le départ. En plus , c’est hyper fluide !

 

Installation du minium vital , mp3 et vidéo :

Comme sous ubuntu , un utilitaire existe pour installer les paquets essentiels pour lire les mp3 et le divx. On peut choisir les paquets libre délivré par mandriva ou des codecs payants vendu par fluendo. J’ai opté pour les gratuits t’en qu’a faire. Et ça marche !

L’affichage du bureau en cube et les effets sont d’une fluidité exemplaire. Seul la lecture de vidéo semble un peu lissée et plus consommatrice de ressource cpu que d’habitude. Cela vient peut être des drivers vidéo libres ?!

L’affichage des anims et vidéo flash ne pose aucun soucis.

 

Installation de logiciels , configuration :

Microsoft pourrait en prendre de la graine, le centre de contrôle mandriva est super bien fichu. L’installateur ressemble a synaptic et fait son travail efficacement. En ayant activé le dépôt testing d’un clic de mulot, j’ai inkscape 0.47 final installé sans se fatiguer 🙂

En faisant une recherche ou en fouillant dans les rubriques de logiciels , j’ai pu retrouvé facilement mes logiciels libre préférés , vlc , filezilla, thunderbird , etc …

Un dernier détail qui m’a étonné agréablement  , mandriva est LA distribution du retrogamer. Une rubrique émulateurs existe et une floppée de logiciels sont a la portée d’un clic de souris. Il va falloir que je teste ça ! Nestopia très fluide et pas de problème comme avec gfceu sous ubuntu.

 

Pour l’instant , je suis comblé. Juste un ptit bug, quand je tape un nom ou une adresse dans la barre du navigateur, il y a une erreur de connexion. Je clique sur réessayer c’est ça fonctionne.

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *