Inkscape et la pao

Inkscape peut servir d’outil de pao pour de petits travaux qui ne demandent pas plus d’une page. Ce tutoriel inspiré d’une vidéo du site screencasters.heathenx.org , va vous montrer ce qu’il est possible de faire sans trop se casser la tête.

Nous allons faire une petite brochure au format A4.

1) Papier en règle ? Paramétrons le document.

Tout d’abord , allez dans le menu fichier / propriétés du document. Puis dans l’onglet adhérence , augmentez la réglette « Aimanter aux guides ». Les guides vont nous servir par la suite. 😉

 

Par défaut , les tailles et positions des objets dessinés sont en pixels. Passez en cm en cliquant sur la boite déroulante en haut et a droite de votre espace de travail.

 

 

Tracez ensuite un rectangle sans contour. Appliquez a ce rectangle une largeur et une hauteur moins grande que le format A4. En fait, ce rectangle va nous servir « d’indicateur » pour les marges d’impression du document.  Pour cet exemple ,  j’ai opté pour du 17 x 24.7 cm.

 

 

 

Une fois le rectangle a la bonne dimension, centrez le sur la page avec l’outil « aligner et distribuer ».

Cliquez sur les deux boutons entourés en rouge pour placer le rectangle pil poil au centre de la plage.

 

 

Toujours le rectangle (centré) sélectionné, allez dans le menu Objet / Objet en guides. Notre rectangle disparait pour laisser place à de belles lignes bleues. Ce sont les guides qui nous permettront de dessiner avec précision notre brochure.

 

 

2) Je place mes gabarits.

Avec l’outil rectangle et le magnétisme des guides, il est très facile de tracer une boite au dessus de la page qui contiendra le titre.

Passons maintenant à la première colonne. Tracez un rectangle sur la gauche, collé aux guides.

 

Dupliquez ce rectangle et placez cette copie sur la droite.

Astuce : en maintenant la touche CTRL enfoncée, on reste droit …

Attention, si votre rectangle est trop large il n’y aura plus d’espace entre les deux. Refaite le premier si cela arrive.  (Un petit calcul peut éviter ce souci, mais aujourd’hui , je suis fatigué  :mrgreen: ).

 

 

Réduisons en hauteur le rectangle de droite….

 

 

L’ espace ainsi libéré permettera d’insérer une image ou un cadre de texte. En attendant placez un autre rectangle en copiant celui en dessous.

 

3) Opération bling-bling :

Mettons un peu de couleur en insérant des images dans ce document. En premier lieu,  la barre de titre. Insérez une image …

 

 

Placez cette image en arrière plan du cadre titre. Aidez vous des guides pour avoir la même taille en largeur.

 

Sélectionnez l’image ainsi que le « cadre titre » et allez dans le menu Objet / découpe / définir.

 

 

Astuce : pour rajouter un peu d’effet, j’ai dupliqué auparavant le rectangle. Cette copie a une taille et une opacité réduite , ce qui donne une sorte de petit voile.

Le petit rectangle vide en haut a droite peut également contenir une image. Attention à la largeur ! Il est possible de superposer du texte a cette image. En appliquant les mêmes dimensions , les deux peuvent se superpposer. Baissez l’opacité du rectangle gris. (image + rectangle en couleur avec opacité réduite = image colorisée, pensez y  😉 )

 

 

 

On peut insérer une troisième photo , mais il manque de la place !

Tracez un rectangle entre les deux colonnes. Positionnez le au mileu de la page.

Dupliquez ce rectangle. Sélectionnez un rectangle et une colonne. Allez dans le menu Chemin / Différence. Faites de même pour l’autre colonne.

 

Pour un maximum de précision , il aurait fallu positionner la future image au centre d’un des deux rectangles qui servaient de « tampon » de découpe.

 

4) Laissez échapper le romancier qui est en vous :

N’avons pas de texte , mais il n’est pas forcément nécessaire de le taper pour avoir un ! Allez dans le menu Effets / texte / Lorum ipsum.

Mettez 6 paragraphes et cliquez sur OK.

 

Un texte est automatiquement généré. Il ne veut rien dire mais il sera utilie pour se rendre de ce que donne le document rempli.

 

Sélectionnez les deux cadres ainsi que le texte et allez dans le menu Texte / encadrer. Attention, selon l’ordre où on sélectionne les deux rectangles , le début du tete va se positionner dans l’un ou dans l’autre. Annulez et recommencez si nécessaire.

 

 

Il reste quand même un souci , le texte n’est pas justifié. Ouvrez l’outil texte.  Menu texte / texte et police ou ctrl + maj + t. Dans la boite de dialogue qui va s’ouvrir , cliquez sur le bouton en haut à droite et validez.

 

Et voila le travail. Les rectangles sont utiles pour conserver des limites au texte. Mettez leur opacité a 0 pour les faire disparaître sans pour autant les supprimer.

 

 

 

Il n’y a rien d’insurmontable et on peut composer bien d’autres types de document sur le même principe. Vous vouliez racheter une license publisher ?! 😯

Les images utilisées dans ce tutoriel proviennent du très bon site photo-libre.fr, allez y faire un tour…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *