Corel draw x5 ou Inkscape ?

Je viens de réinstaller windows 7 (je ne sais pas pour combien de temps) et cela me donne l’occasion de faire ce petit article comparatif entre CorelDraw X 5 et Inkscape

Pourquoi coreldraw ? Et bien , c’est un peu par « nostalgie ». Le vieux geek que je suis a bien connu la version 3 (sans le X) achetée pour a peine 15  euros dans un magazine qui n’existe plus depuis bien longtemps. (j’ai encore le cd) Un logiciel sympa que j’ai beaucoup apprécié a l’époque même sans fonction de transparence et pas gestion de noms longs ! Ne rie pas toi le jeune geek.

Corel draw est plus une suite graphique qu’un logiciel de dessin proprement dit. La version d’essai inclus Corel connect (logiciel de gestion de contenus graphique), Corel capture , Corel photopaint et bien sûr corel draw.

Pour ce qui est du côté pognon , la version home / student coûte 80 euros chez amazon , 50 euros chez cdiscount (pas cher !). Cette version ne dispose pas de certaines fonctions pro (voir le site de corel pour plus de détails) et la licence impose une utilisation non commerciale. Les pros devront payer le prix fort , 700 / 800 euros tout de même.

Le programme se lance et réagit rapidement. Bon, j’ai un pc pas trop pourri , core i3 530 et 4 go de ram… Respect au niveau de l’affichage des objets vectoriels ! Une photo convertie s’affiche très rapidement là ou inkscape pène.

Premières grosse différence avec inkscape, la molette de la souris sert a zoomer et non a déplacer la zone de travail en vertical. Il faut se réhabituer ;)

Les outils sont regroupés sur un bouton, comme par exemple les différentes types de plumes. Niveau prise en main de ces outils , rien a redire. Le tracé est presque plus facile qu’avec inkscape. Détail déroutant, on est obligé de convertir en courbe une ligne droite pour pouvoir la tordre.

L’outil dégradé est assez facile d’accès. Par contre , je n’ai pas trouvé d’affichage du dégradé sous forme de ligne. Pas très pratique s’il faut modifier des chiffres pour trouver la position idéale…

La transparence est séparée des couleurs. Il faut cliquer sur un petit « verre » pour rendre un objet transparent.

L’outil perspective , simple et efficace !

Corel draw dispose aussi de ses propres « effets sur chemins ». Inkscape me semble bien plus fourni sur ce point.

Un outil original , le traceur de bannière que l’on peu décortiquer. En m’amusant avec , je m’étais aperçu d’un petit détail. On ne peut pas remplir un objet s’il n’est pas fermé.

L’outil de surface intelligente est le pot de peinture d’inkscape. La traduction est assez mal choisie.

Sans être un pro de corel draw , j’ai réussi a trouver mes repères. Les fonctions addition / soustraction etc des chemins sont bien présentes. Seul quelques mots changent  , le principe du dessin reste le même.

Habitué sur inkscape aux effets de flou …. bibi a tenté de trouver la fonction équivalente chez corel. J’ai bien l’impression qu’il n’est pas possible d’appliquer un flou sur un objet vectoriel. On est obligé de le convertir en bitmap. L’aspect a l’écran est assez pixelisé, dommage.

Le gros point fort de coreldraw c’est son module de vectorisation automatique (ex corel trace) disponible depuis le menu. Les options sont nombreuses et on peut obtenir un bon résultat que je trouve meilleur qu’avec potrace / inkscape.

Voici une capture de ce module :

(cliquez sur l’image pour la voir en plus grand)

Plusieurs modes sont disponibles , dessin au trait , logo , logo détaillé. Assez sympa , on peut vectoriser en ignorant certaines couleurs. Regarder le résultat dans l’image qui suit.

Pour en finir avec cet outil , voici deux images :

Pour la photo de la jeune fille, on peu remarquer une sorte de contour blanc. Si on laisse la photo d’origine en dessous , cet effet disparaît. C’est peut être normal ou alors une option m’a échappé.

Alors c’est quoi le mieux ??

Pour le dessin pur , je préfère inkscape avec sa capacité d’appliquer des effets a des objets vectoriels. Corel draw a comme avantage d’ aller plus loin dans du travail de pao avec sa fonction d’ajout de pages dans le même document, tableau , etc.

50 euros en version home , l’investissement peut valoir le coup si le logiciel correspond a vos besoins. Mais hormis l’aspect pécunier , il y a un gros point négatif. Il n’y a aucun livre récent sur ce logiciel ! Si on veut se former , il va falloir chercher … sur le net. Par curiosité , j’ai regardé du côté des livres étrangers … que dalle ! Passé la version 12 … plus personne ne doit utiliser ce logiciel ?!

Trop cher ? Pas assez connu face a illustrator ? Moi qui pensait que ce logiciel avait une certaine communauté d’utilisateur … cela semble assez peu le cas. Et pour ce qui est des tutos récent sur ce logiciel, c’est assez désertique.

Je crois que je vais remettre ma linux mint 11 ! :mrgreen:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *