Coloriser un dessin, c’est facile avec inkscape

Rien de bien neuf dans cet article sur inkscape. J’ai déja du abordé certains points comme le pot de peinture. Ce sera surtout l’occasion de montrer que colorier un dessin ce n’est pas si  difficile.

Pour mon exemple, j’ai utilisé un dessin tout fait étant moi même nul avec un crayon. Si on veut un bon résultat , il faut que le dessin soit propre avec un fond bien blanc. Si cela n’est pas le cas, il faudra passer par la case gimp ou tout autre logiciel de retouche photo. Les outils « niveaux »  et « seuils » seront vos amis !

Voici comment procéder… Une première chose avant de faire quoi que ce soit, nous allons travailler sur deux claques. Celui du dessus contiendra le dessin de départ, le deuxième juste en dessous devra contenir les remplissages de couleur. La gestion des calques n’est pas très complexe ;). le gestionnaire de calques se trouve dans le menu calques / calques ou bien CTRL + MAJ + L .

Créez un deuxième calque en cliquant sur le + et renommez celui du bas, remplissage.


Dans le calque au dessus de la pile , importez le dessin de départ.

Pour garder un superbe aspect du tracé même en zoomant , nous allons le vectoriser. L’outil « potrace » qui permet la vectorisation automatique conviendra tout à fait. Sélectionnez le dessin et allez dans menu Chemin / vectoriser le bitmap. Une boite va apparaître.

Le réglage par défaut convient dans la plupart des cas. Selon l’intensité du trait , jouez sur le seuil de luminosité. On clique sur Valider et c’est parti pour un peu de calcul.

Un autre tracé va être généré au dessus de l’image d’origine mais cette fois ci en vectoriel.

A gauche, l’original , a droite le vectoriel.

Supprimez l’image de départ. Ensuite retournez dans l’outil calque et verrouillez celui du dessus en cliquant sur le petit cadenas. Si vous me suivez toujours, c’est le calque qui contient le dessin. Cliquez ensuite sur le calque remplissage pour qu’inkscape comprenne que nous allons travailler sur celui ci et pas un autre.

Pour colorier , nous allons utiliser le pot de peinture mais avant de commencer , il faut faire un petit réglage.

En fait, cet outil a tendance a ne pas remplir totalement une zone a colorier. Pour éviter les espaces blancs , il faut jouer sur le paramètre « Agrandir/rétrécir ». Inutile de mettre une grosse valeur sinon on obtiendra des pâtés. Essayez , 0.7 ou 0.5….

On sélectionne une couleur dans la palette et c’est parti ! On clique avec le pot de peinture et la zone se rempli avec la couleur choisie.


Si la couleur ne convient pas, il faut repasser sur l’outil de sélection et faire son choix dans la palette.

Avec seulement quelques clics par ci par là , voici ce que j’obtiens.


Si vous avez un oeil d’expert, il y a un petit espace blanc vers l’épaule gauche du personnage. Pour corriger cela, le mieux est prendre l’outil noeud et d’agrandir la forme de couleur juste a l’endroit « blanc ».

On déplace le noeud en haut a gauche et le tour est joué.

Voila , on a fait le tour du principe du coloriage. :)

Une fois que l’on a colorié on peut bien sûr aller plus loin en appliquant aux formes de couleurs des dégradés ou bien en créant d’autres tracés qui seront floutés. Les possibilités d’amélioration du dessin sont très grandes et il est plus facile de revenir sur une bêtise qu’avec gimp.

Comment colorier une zone non fermée ? Dans ce cas, il faudra utiliser l’outil bézier et créer une forme qui couvrira la zone a colorier. Bien entendu , il faudra supprimer le contour de cette forme.

J’espère que ce court article vous donnera l’envie de tenter l’expérience.





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *